La banque bouclera son offre d’actions jeudi prochain : Dernière ligne droite pour le CPA

0
333
Elle prévoit de lever près de 100 milliards DA : Le CPA augmentera son capital de 30%

PAR R. AKLI

Dernière ligne droite pour l’opération de cession en public des actions du crédit populaire d’Algérie (CPA). Après une prolongation de quinze jours, suite à l’arrivée à terme le 28 février dernier de la période de souscription initiale, la troisième plus importante banque de la place devra boucler son offre dès jeudi avant d’effectuer ensuite son entrée officielle en bourse. Tel que le prévoit le nouveau calendrier de l’opération, rendu public tout récemment par la société de gestion de la bourse des valeurs d’Alger (SGBV), l’introduction et le début des négociations de l’action CPA sur le marché boursier devra intervenir à partir du 26 mars courant.

Auparavant, précise la même source, il sera procédé à la centralisation, la consolidation, la validation et le traitement de l’ensemble des demandes d’achat enregistrées, et ce, avant l’annonce le 21 du mois en cours des résultats définitifs de l’opération à travers le bulletin officiel de la cote. Suivront, avant le début effectif des négociations en bourse, les procédures de règlement et livraison des titres souscrits, c’est-à-dire de paiement et d’inscription de ces titres aux comptes des nouveaux actionnaires. Dès lors, ces derniers auront officiellement la possibilité de revendre leurs actions avec la perspective d’empocher au passage une plus-value si la valeur du titre augmente sur le marché, de même qu’ils pourront les garder pour pouvoir toucher une part des dividendes que la banque prévoit de distribuer dès les tout prochains mois, soit après la tenue de sa prochaine assemblée générale au titre de l’exercice 2023. Portant sur un total de 60 millions d’actions correspondant à une fraction de 30% du capital social de la banque, cette offre publique de vente (OPV), lancée fin janvier dernier, a suscité un fort intérêt auprès des épargnants, dont notamment les simples citoyens, selon les premières évaluations officielles de l’opération. « La première étape a largement atteint ses objectifs, marquant ainsi une avancée significative dans le processus », avait en effet indiqué le ministère des finances dans un récent communiqué, tout en évoquant un « fort engouement du segment des investisseurs particuliers » pour la souscription des actions CPA. Une première étape qui aura permis ainsi de lever un montant global dépassant largement l’objectif des 50 milliards de dinars, ciblé initialement pour cette première phase de l’opération, selon les estimations avancées récemment par le directeur général de cette banque publique, Ali Kadri.

A noter qu’au total, l’offre de vente d’actions du CPA, au titre de l’ouverture de son capital social à la participation privée, porte sur un montant global de près de 138 milliards de dinars, soit un montant de fonds à lever auprès d’un large public d’épargnants, jamais réalisé auparavant sur le marché boursier local depuis sa mise en place il y a près de 25 ans. Aussi, telles que fixées initialement à travers la notice d’information et d’évaluation du CPA, les modalités de réalisation de cette opération de cession prévoient que, dans une première étape, la banque devra placer 22 millions d’actions sur le total des 60 millions d’actions prévues dans la limite des 30% de son capital social à céder en public. Si à l’issue de cette première phase – c’est-à-dire à la fin de la période de souscription actuelle -, ce nombre total n’est pas atteint, la banque, précise le même document, « devra procéder, au cours de l’année 2024, à des opérations de transactions de blocs initiées par l’actionnaire majoritaire, ou éventuellement au lancement d’une offre publique de vente additionnelle ouverte à tous les souscripteurs des différents segments d’investisseurs ayant participé à la première phase ».

R. A.