Mobilisation continue de l’Algérie en faveur de Ghaza

0
78
L'Algérie appelle à traiter les conflits qui causent le déplacement des populations

PAR AMAR R.

La mobilisation de l’Algérie en faveur de Ghaza continue au sein du conseil de sécurité de l’ONU, pour mettre fin à l’agression sioniste qui se poursuit sans discontinuer depuis 150 jours, faisant 30.534 personnes morts, dont 13.430 enfants et 8900 femmes, ainsi que 71.920 blessés, selon un dernier bilan encore provisoire

Bendjama rencontre les familles ghazaouies

Dans ce cadre, le représentant permanent de l’Algérie auprès des nations unies à New York, Amar Bendjama, organise, demain une rencontre informelle et d’échanges sur la Palestine, au cours de laquelle il rencontrera une délégation des familles ghazaouies. Cette rencontre sera organisée dans le cadre des activités de mobilisation en faveur de la question palestinienne et en coordination avec la mission de Palestine à New York.

L’événement se veut une plateforme d’échanges d’informations de première main sur la situation désastreuse dans laquelle vivent les Palestiniens dans les territoires occupés et à Ghaza en particulier.

Entretien téléphonique Attaf-Cameron

Alors que le veto opposé le 20 février dernier par les Etats-Unis à une résolution présentée par l’Algérie et qui appelle à un cessez-le-feu dans la bande de Ghaza était au centre d’une séance-débat organisée par l’assemblée générale hier, la situation à Ghaza figure également à l’ordre du jour des activités la diplomatie algérienne. D’abord, lors d’un appel téléphonique que le ministre des affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger, Ahmed Attaf, a reçu hier de la part de son homologue britannique David Cameron, et qui entre dans le cadre des concertations régulières entre l’Algérie et le Royaume-Uni sur les relations bilatérales et les questions internationales d’intérêt commun.

Les deux parties « ont salué le niveau de dialogue et de concertation politique entre les deux pays, notamment la coordination entre leurs missions permanentes au conseil de sécurité sur la situation en Palestine et convenu de poursuivre les efforts pour parvenir à un cessez-le-feu immédiat et une prise en charge de la situation humanitaire à Ghaza en assurant l’acheminement des aides à ses populations », indique un communiqué du ministère. Les deux ministres ont également « abordé les démarches pour l’adhésion de la Palestine à l’ONU en tant qu’action concrète dans le processus de consécration de la solution à deux Etats, conformément aux résolutions onusiennes pertinentes ».

M. Attaf a renouvelé l’invitation à son homologue britannique pour effectuer une visite officielle en Algérie afin d’approfondir les concertations et d’élargir les domaines de coopération et de partenariat entre les deux pays », conclut le communiqué.

Le ministre participe à une réunion des membres de l’OCI

Chargé par le président de la République, le ministre des affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger, Ahmed Attaf, participera aussi aujourd’hui à Djeddah (Arabie saoudite) à une réunion extraordinaire du conseil des ministres des affaires étrangères (MAE) des pays membres de l’organisation de la coopération islamique (OCI), indique la même source.

« Les travaux de cette session extraordinaire porteront sur les développements de l’agression israélienne incessante contre la bande de Ghaza et l’examen des voies et moyens susceptibles de permettre à l’organisation de la coopération islamique de renforcer ses efforts et de faire pression pour contribuer effectivement et efficacement à mettre un terme à la guerre génocidaire que subit le peuple palestinien », lit-on dans le communiqué. La participation de M. Attaf à cette réunion sera « l’occasion de réaffirmer le soutien constant de l’Algérie à la cause palestinienne et son engagement immuable à poursuivre ses efforts et démarches visant à amener la conseil de sécurité onusien à assumer ses responsabilités à l’égard du peuple palestinien », selon la même source.

Cette intense activité de la diplomatie algérienne intervient alors que le mouvement palestinien de résistance Hamas et les médiateurs égyptiens et qataris poursuivent les négociations sur l’obtention d’un cessez-le-feu à Ghaza en l’absence des représentants de l’occupation. Une source palestinienne, citée par Reuters, déclare que les négociations au Caire sont « difficiles », et que les parties sont toujours divisées sur la demande du Hamas de mettre fin à la guerre.

A. R.