Produits électroniques et électroménagers : 45 millions $ d’exportations en 2021

0
188
Produits électroniques et électroménagers 45 millions $ d’exportations en 2021

Par Brahim Aziez

Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig, a appelé, hier à Alger, les opérateurs à œuvrer à augmenter les volumes d’exportations des produits électroménagers et des équipements électroniques, au vu de la qualité et de la compétitivité des produits algériens.

S’exprimant à l’occasion de l’inauguration des portes ouvertes nationales sur les produits électroménagers et des équipements électroniques, organisées par la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), sur trois jours, Rezig indiquera que l’objectif de cet évènement est «de donner une nouvelle impulsion à cette filière afin que les opérateurs puissent augmenter leurs volumes d’exportations».

Le ministre précisera que cette opération promotionnelle a pour but d’encourager les exportations hors hydrocarbures, soulignant que son département ministériel a ciblé certaines filières susceptibles de contribuer efficacement à l’atteinte de cet objectif, dont celle de l’électronique et l’électroménager.

«Des produits très appréciés»

«Après les dattes et les huiles d’olive, le tour des produits électroniques et électroménagers est venu, au vu de la qualité de ces produits fabriqués en Algérie et qui sont très appréciés et demandés», dira le ministre en ajoutant

: «Ces produits qui capitalisent un taux d’intégration important concurrencent, aujourd’hui, les produits importés en termes de qualité et de prix.»

Pour concrétiser cet objectif, Rezig a réitéré l’engagement de tous les secteurs concernés afin d’«assurer, dans les plus brefs délais, toutes les facilitations administratives pour la création ou l’attraction des organismes de certification des produits électroménagers et des équipements électroniques en Algérie, des organismes mondialement reconnus, ce qui conférera aux produits algériens une caractéristique compétitive sur les marchés internationaux et permettra d’augmenter, ainsi, la valeur des exportations».

Le ministre du Commerce ne manquera pas de souligner que «les pays qui ont réussi à s’imposer à l’international en gagnant des parts de marché ne sont pas mieux que l’Algérie en termes de capacités et de potentiels, à nous de capitaliser ces atouts afin de promouvoir les produits électroménagers et les équipements électroniques algériens sur la scène internationale».

La France, 1er destinataire

Sur la filière, Kamel Rezig a révélé que «l’Algérie a exporté vers 39 pays en 2021, pour une valeur totale de 45 millions de dollars de produits électroménagers et équipements électroniques, enregistrant une croissance de 125% par rapport à 2020», précisant que la France était le premier destinataire de ces produits avec une valeur de 20 millions de dollars, suivie par la Tunisie avec 11 millions USD et la Libye avec plus de 6 millions USD.

Mais pour lui, ces chiffres «ne représentent pas les véritables capacités de l’Algérie dans ce domaine d’activité», a-t-il estimé, relevant que cela «nous pousse à réfléchir à les augmenter considérablement à travers la levée des entraves et le traitement des lacunes, mais aussi en exploitant au mieux les points forts de la filière, au vu de la demande croissante sur ces produits, notamment en Afrique».