Viande, légumes, huile, sucre, lait… Le ministère du commerce compte inonder le marché

0
2333

PAR ADEL C.

Le ministère du commerce met les bouchées doubles en prévision du mois de ramadan. Après le ministre Tayeb Zitouni, ce fut au tour d’autres responsables de ce secteur de parler des préparatifs et du programme à suivre lors des prochaines semaines pour que cet
événement, si spécial aux yeux des citoyens, se déroule dans les meilleures conditions possibles.

Ces dernières heures, c’est Ahmed Mokrani, directeur général de la régulation des activités et de leur organisation au ministère du commerce, qui a pris la parole pour parler des mesures prises et celles qui le seront dans les jours à venir pour bien préparer ce mois. De passage sur les ondes de la radio Chaîne 1, M. Mokrani a fait de nouvelles annonces. Des
annonces qui concernent plusieurs produits de large consommation, à l’image de la semoule, l’huile de table, le sucre et le lait. A ce sujet, il a déclaré : « A cause des perturbations enregistrées dans certaines régions du pays, il a été décidé d’augmenter le quota de la production de la semoule dans les usines de 20% passant ainsi de 40% à 60%.

Même chose pour les autres produits alimentaires tels que l’huile de table et le sucre. Pour
l’huile de table, la production est passée de 1800 t/jour à 4000 t/jour. En ce qui concerne le sucre, la production a été revue à la hausse. Elle a presque doublé, puisque de 2100 t/j, elle a été augmentée jusqu’à 4000 t/j. Ces produits sont très demandés durant le mois de
ramadan, nous avons pris les devants pour qu’aucune pénurie ne soit enregistrée lors de cette période. »

«Plus de 111.000 t de viande rouge devraient être importées»

A propos de la viande rouge, Ahmed Mokrani a assuré que 59 importateurs ont reçu leur licence pour importer de grandes quantités lors du prochain mois avant d’ajouter que « l’Etat a pris plusieurs décisions importantes pour faciliter cette opération. Par exemple, la taxe douanière est passée de 30% à 5%. Tous ces efforts permettront d’importer plus de 111.000 t de viande rouge, une viande qui sera commercialisée dans toutes les wilayas et non pas dans les grandes villes comme Alger et Oran. Elle sera vendue à 1200 DA le kilo. »

Une telle quantité est largement supérieure à ce que les citoyens consomment pendant un mois, elle devra donc être suffisante pour inonder le marché et surtout casser les prix.  Les produits agricoles seront également disponibles sur le marché grâce aux mesures prises
par le ministère du commerce et celui de l’agriculture. « Le ministère du commerce travaille actuellement en coordination avec le ministère de l’agriculture pour contrôler le marché des produits agricoles de grande consommation, puisque 106.000 t de pomme de terre, 30.000 t d’oignon sec et environ 10.000 t d’ail ont été stockées et seront mises sur le marché durant le mois de ramadan. De cette manière, les prix seront contrôlés et ne connaîtront pas de flambée », a ainsi révélé M. Mokrani.

Lait en sachet : la production passe de 14.000 t à 21.000 t

Pour conclure, Ahmed Mokrani a assuré que la production de lait en sachet va être revue à la hausse à son tour. « Les quotas de production sont passés de 14.000 t à 21.000 t par mois », a ainsi souligné DG de la régulation des activités et de leur organisation au ministère du commerce. « Il y a une carte nationale de distribution qui est en train de se faire pour que nous soyons certains que ce produit sera à la disposition de tous les citoyens », poursuit-il.

De son côté, Hadj Daâchi, directeur des études, de la prospective et de l’information économique au ministère du commerce, lors de son passage sur les ondes de la radio Chaîne 2, a affirmé que les régions du sud du pays bénéficieront de 46 t de lait en poudre. La production du lait étant subventionnée par l’Etat, l’opération de distribution sera suivie de très près par les responsables du ministère du commerce et ceux du ministère de l’agriculture pour que ce produit arrive dans toutes les wilayas, notamment celles du sud.

A. C.