Affaire USM Alger – RS Berkane : les Algériens se trouvent déjà à Berkane : Les Usmistes accrochés à l’espoir du TAS

0
896

La commission de recours de la confédération africaine de football (CAF) a rendu sa décision concernant le recours déposé par l’USM Alger, qui avait fait appel à la décision de la commission d’organisation des compétitions interclubs de la CAF, donnant le club marocain, RS Berkane, vainqueur (3-0) au match aller de la demi-finale de la coupe de la CAF. Une décision tout de même attendue par les Usmistes, qui ont envoyé un recours pour la forme, sachant que les dirigeants de la CAF n’allaient pas se discréditer. Dans une décision officielle, rendue hier vendredi 26 avril, la commission d’appel de la CAF a confirmé le rejet de la demande de l’USMA et confirme les décisions de la précédente commission des clubs, approuvées à l’unanimité par les neuf membres, à savoir la victoire de RS Berkane devant l’USM Alger par trois buts à zéro pour le compte du match aller de la demi-finale de coupe de la CAF. La commission d’appel a également annoncé que le dossier serait renvoyé à la commission de discipline pour prendre d’éventuelles mesures disciplinaires complémentaires. Par ailleurs, la délégation de l’équipe algérienne est arrivée vendredi en fin d’après-midi à l’aéroport de la ville frontalière Oujda, dans l’ouest du pays, en prévision du match retour de la demi-finale de la coupe de la CAF. Les Rouge et Noir ont été reçus par le président de la commission des compétitions de la ligue marocaine, Abdeslam Belkachour, et Abdel Hakim Ben Abdallah, président de RS Berkane. Pour le moment, le match retour entre les deux équipes aura lieu dimanche 28 avril 2024, au stade municipal de Berkane, sachant qu’il est également menacé de ne pas avoir lieu si l’équipe marocaine maintient sa position de jouer avec le même maillot. Toujours concernant cette affaire, le président de la fédération algérienne de football (FAF), Walid Sadi, s’est rendu hier à Lausanne pour défendre le dossier de l’USMA dans cette affaire. Accompagné du secrétaire général de la FAF, Nadir Bouzenad, le patron du football algérien a rencontré trois avocats de différentes nationalités européennes, désignés pour défendre le club algérois. Les Algériens estiment que l’USMA a subi des injustices par l’instance africaine et son cas a été traité sans base juridique claire en la déclarant vaincue au match aller (3-0) alors que l’équipe était présente sur le terrain, contrairement à son adversaire. La FAF a décidé de mettre tous les moyens pour défendre le club algérien. Des avocats européens et algériens, connus pour leur haute compétence dans les aspects juridiques, ont été désignés. Ils défendront le club de la capitale devant le tribunal arbitral du sport lors de la séance qui sera programmée ultérieurement. Il faut savoir que la FAF a déposé un recours auprès du TAS contre la décision de la commission des compétitions de la CAF, avant même le rejet du recours présenté par la partie algérienne.

Malik A.