L’AEC fabriquera des stations mobiles de dessalement d’eau de mer

0
7729
L’AEC fabriquera des stations mobiles de dessalement d’eau de mer

Intervenant ce mardi sur les ondes de la radio nationale, le directeur général de l’Algerian Energy Company (AEC), Mohammed Boutabba, a annoncé lancement des études pour la réalisation d’un nouveau genre de station de dessalement d’eau de mer.

Il s’agit des stations mobiles locales de dessalement de l’eau de mer, dont la production sera destinée à répondre aux besoins urgents en eau des petites agglomérations et du secteur agricole.

« L’AEC est en train de réfléchir et de concevoir une stratégie ainsi que de choisir un partenaire pour réaliser des stations de dessalement conteneurisées mobiles pour qu’elle puisse aller à la rescousse de n’importe quelle petite agglomération que ce soit pour de l’eau potable ou pour de l’eau destinée à l’agriculture » a-t-il expliqué.

« Dans un premier temps, ce projet sera lancé dans le cadre d’un petit partenariat et par la suite le lancement se fera avec un taux d’intégration des composants à hauteur de 40% à l’horizon 2025 », a-t-il précisé.

Des stations fabriquées selon la demande

Concernant les capacités de production de ces stations, M. Boutabaa a assuré que cette solution peut permettre la production pour chaque station mobile une quantité de 2.500 à 2.700 mètres cubes par jour (m3/j) : « Elles seront éparpillées un peu partout dans le pays et elles seront fabriquées selon la demande » a-t-il souligné.

Le même responsable a assuré, par ailleurs, que l’AEC s’est lancée dans un autre projet important qui consiste en la sécurisation des installations des stations de dessalement de l’eau de mer à travers la production locale des équipements :

« Tous les intrants de consommable de ces installations seront fabriqués en Algérie, à l’image des systèmes de filtres qui doivent être, fabriqués totalement en Algérie. Ce projet, actuellement en cours, sera concrétisé dans le court terme » a-t-il ajouté.

05 nouvelles stations réceptionnées en 2024

Interrogé à propos des projets pour la réalisation de 05 nouvelles stations dans les wilayas d’Oran, Tipaza, Boumerdès, Béjaïa et El Tarf, le même responsable a assuré qu’elles seront réceptionnées d’ici la fin 2024.

« Ces projets de stations de dessalement, inscrits dans le programme complémentaire initié par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, permettront de produire 1,5 million m3/jour, ce qui permettra de porter la capacité totale de dessalement de l’eau au niveau des 19 stations opérationnelles à 3,6 millions m3/jour en décembre 2024 », a-t-il relevé.

Le DG d’AEC a affirmé qu’avec l’entrée en production de ces cinq stations, les besoins nationaux en eau potable seront assurés, à partir du dessalement, à hauteur de 42%, alors qu’actuellement le taux se situe auteur de 18 à 20%.

Par ailleurs, M. Boutabba a annoncé le lancement prochain d’une sixième station de dessalement de l’eau de mer d’une capacité de 120.000 m3/jour dans la wilaya de Skikda et qui sera réalisée par une filiale de Sonatrach.

« La signature du contrat de ce projet est prévue début 2024 pour un délai de réalisation fixé à 24 mois » a-t-il ajouté.

Synthèse O.K.