Médicaments : Tebboune met de l’ordre

0
1657
Tebboune préside une réunion du conseil des ministres

Le président de la République a émis hier de nouvelles instructions à l’adresse du gouvernement aux fins de tirer toutes les leçons des expériences passées et d’œuvrer à éviter toute rupture ou perturbation quant à l’approvisionnement des établissements de santé publics en médicaments, en particulier ceux destinés aux malades atteints de cancer.

PAR R. AKLI

C’est ce qu’indique en effet un communiqué officiel rendu public hier par les services de la
présidence de la République à l’issue d’une réunion du conseil des ministres. Outre l’impératif de veiller à garantir à l’avenir une disponibilité sans faille des médicaments au niveau des établissements de santé publics, le chef de l’Etat, précise le même communiqué, a également enjoint au gouvernement « d’œuvrer à moderniser le système de gestion des pharmacies centrales et de mettre en place un système de veille », afin de prévenir toute perturbation en ce domaine. De même, le président de la République a ordonné d’observer la rigueur et l’intransigeance nécessaires à l’égard de l’ensemble des intervenants et fournisseurs conventionnés avec les établissements de santé afin qu’ils respectent pleinement leurs engagements en termes de garantie d’approvisionnement du marché national en produits pharmaceutiques. Dans le même contexte, il a insisté par ailleurs sur « la nécessité de travailler sur la base d’une démarche d’information et de communication proactive », afin d’anticiper toute perturbation pouvant être enregistrée en matière de disponibilité des médicaments et de pouvoir prendre ainsi toutes les précautions et mesures requises à cet effet.

A souligner que des perturbations épisodiques sont souvent évoquées quant à la disponibilité de certains médicaments et produits pharmaceutiques au niveau des hôpitaux, notamment ceux destinés à la prise en charge des malades atteints de cancer. D’où les instructions fermes que le chef de l’Etat a données hier en vue d’instaurer un système d’approvisionnement plus efficient et de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer une meilleure régulation du marché national, tout en veillant à améliorer le système de gestion de la pharmacie centrale des hôpitaux (PCH). Celleci, avait assuré son directeur général dans une déclaration à la presse, en septembre 2023, « s’emploie en permanence à améliorer sa performance en vue de fournir les produits pharmaceutiques à toutes les structures hospitalières du pays en veillant à garantir la qualité des médicaments commercialisés ».

L’Etat, avait-il fait savoir en ce sens, « ne renoncera jamais à assurer la fourniture de médicaments de base aux citoyens, y compris les médicaments innovants achetés auprès des meilleures marques ». Reste qu’en dépit des stocks que la PCH veille régulièrement à constituer pour garantir une disponibilité suffisante des produits pharmaceutiques destinés aux hôpitaux, les lacunes liées au système de distribution et à la répétition des médicaments à travers les différentes structures hospitalières du pays engendrent parfois de réelles perturbations d’approvisionnement qui pénalisent souvent les patients.

R. A.