Montage automobile : 2 grands constructeurs chinois intéressés

0
601
Montage automobile : la voie ouverte aux sous-traitants locaux

Par Djilali B.

Les constructeurs automobiles chinois sont intéressés par le marché algérien et ils ont exprimé cet intérêt par la voix du chargé d’affaires à l’ambassade de Chine à Alger qui s’est confié à nos confrères d’Echourouk.

Selon M. Qian Jin, chargé d’affaires à l’ambassade de Chine à Alger, au moins deux constructeurs automobiles chinois sont intéressés par le marché algérien et voudraient implanter des usines en Algérie.

L’ambassade de Chine en Algérie est chargée de prendre attache avec les responsables algériens du secteur de l’industrie pour discuter avec eux et faire les propositions des constructeurs d’implanter des unités de montage en Algérie.

Et comme il est de tradition avec les autorités chinoises, les responsables au niveau de l’ambassade jouent le rôle de coordination entre les opérateurs et entreprises de leur pays avec les responsables du pays d’accueil.

Cependant, selon notre confère arabophone, le diplomate chinois s’est contenté simplement de révéler que deux «grands» constructeurs chinois sont intéressés d’intégrer le marché algérien de montage automobile.

Mais pas que ces deux constructeurs dont il ne révélera pas les marques, puisque le diplomate annoncera que d’autres constructeurs de son pays «suivaient de très près le développement du dossier de l’industrie automobile en Algérie». «D’ailleurs, plusieurs d’entre eux, dont Yutong Bus et Shaanxi Automobile, sont intéressés pour intégrer le marché», a-t-il souligné.

Le dossier du montage automobile a été revu et modifié pour éviter la réédition de la gabegie qui a caractérisé ce créneau et les scandales financiers qui l’ont caractérisé.

De nouvelles dispositions ont été introduites dans le cahier des charges pour asseoir une réelle industrie automobile. Ainsi, les constructeurs sont invités à investir eux-mêmes en Algérie et à être présents, sans intermédiaires, pour le créneau importation.

La publication avance également un autre constructeur qui serait intéressé par l’implantation d’une usine de montage, mais dans le long terme : la marque Cherry dont la QQ est la plus populaire en Algérie. Le constructeur de la marque veut dans un premier temps s’installer avec l’importation de sa QQ avant de passer, dans une seconde phase, au montage localement.

Quelques jours avant, c’est un responsable japonais qui explorait le même territoire d’investissement avec le ministre de l’Industrie algérien. Les constructeurs automobiles japonais voudraient eux aussi intégrer le marché algérien.

Les constructeurs européens ont déjà mis les pieds dans le plat et n’attendent que le feu vert pour lancer leur activité en Algérie. Le dossier de l’italien Fiat est quasiment bouclé à ce sujet.

D.B