L'Algérie Aujourd'hui
A la Une Dernières infos

Un accord cadre a été signé par les ministres de l’Education et de la Culture : La création du bac artistique en bonne voie

/Bonne nouvelle pour les amateurs des arts avec la création du bac artistique, une nouveauté qui va sans doute révolutionner l’apprentissage des matières artistiques et les valoriser.

C’est ce que prévoit l’accord cadre signé hier entre le ministère de l’Education nationale et le ministère des Arts et de la Culture et cela en réponse à la demande du président de la République qui avait insisté, il y a quelques mois de cela, sur la création du bac artistique. Pour Abdelhakim Belabed, ministre de l’Education, cette nouveauté permettra la découverte des jeunes talents dont dispose le secteur de l’éducation nationale mais aussi donner aux arts la place qu’ils méritent au sein du programme scolaire. Pour rappel, en avril 2021 et lors d’une  réunion périodique du Conseil des ministres, consacré à l’examen et à l’adoption de nombre d’exposés et de décrets relatifs aux secteurs de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Abdelmadjid Tebboune avait souligné “la nécessité de réunir toutes les conditions favorables à la réussite du projet de création du baccalauréat des arts visant à former une nouvelle génération des professionnels de l’art dans les différentes disciplines de ce domaine prometteur, tout en exploitant l’énorme héritage historique de l’Algérie dans ses dimensions internationale, africaine et maghrébine et le promouvant dans les disciplines artistiques”.

Renforcer l’éducation artistique

Aussi, il avait insisté sur  “la nécessité de renforcer l’éducation artistique dans le milieu éducatif en vue de le rendre une pépinière de talents, tout en la développant au niveau national dans les différentes spécialités pour parvenir à une véritable industrie artistique”.  Dans l’objectif d’encourager les artistes en herbe, le président de la République avait proposé “l’orientation des élèves talentueux depuis leur première année secondaire vers une branche artistique en vue de leur assurer une formation précoce et ouvrir la voie aux jeunes Algériens pour développer leurs dons et passions dans les différentes spécialités”. Lourde mission confiée au Conseil national des programmes, la mise en place d’un bac artistique en Algérie est la promesse d’une véritable révolution culturelle. Souvent marginalisées, les matières artistiques telles que la danse, la musique et les arts plastiques auront de beaux jours devant eux si ce projet vient à se concrétiser dans les délais espérés. Dans le milieu artistique, cette décision a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme face au manque de formations diplômantes dans le secteur. En effet, la création d’un bac artistique est synonyme d’une réforme dans le mode d’apprentissage artistique jusque-là pratiqué, une avancée de taille que les artistes ne peuvent que saluer.

W. S.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus