L'Algérie Aujourd'hui
Brèves

Alger : démantèlement de 2 bandes de quartier à Bellouta et Draria

Les services de la Gendarmerie nationale (GN) ont procédé récemment au démantèlement d’une bande de quartier à Zeralda. « Dans le cadre de l’éradication des bandes de quartier, la brigade territoriale de la GN à Bellouta, a mis un terme aux activités d’une bande de quartier qui semait la terreur parmi les citoyens », a indiqué le communiqué des mêmes services.  Agissant sur la base d’informations parvenues à la brigade faisant état d’une rixe entre deux groupes dans les environs du village Bellouta (commune de Staouéli), il a été procédé à la constitution d’une patrouille soutenue par les membres de la division territoriale de la GN de Zeralda, en plus des éléments du Détachement spécial d’intervention (DSI) de la GN de Mahelma, en vue de se déplacer sur le lieu ». « Neuf individus impliqués ont été arrêtés, avec la saisie d’un fusil de pêche, de 8 grands sabres, un bâton, des feux d’artifice (Signal), en sus de la mise en fourrière d’un véhicule touristique », lit-on dans le communiqué. Selon la même source, « les individus arrêtés sont des membres d’une bande de quartier lourdement armée qui semait la terreur parmi les citoyens », précisant que la majorité des membres de la bande sont des repris de justice. Par ailleurs, les services de la sûreté de wilaya d’Alger, représentés par la sûreté de la circonscription administrative de Draria, ont arrêté 12 suspects lors de descentes menées dans le cadre de la lutte contre les bandes de quartier et les foyers de criminalité, a indiqué un communiqué de ces services.  La sûreté de Chéraga a également procédé à l’arrestation de 4 jeunes filles et d’un ressortissant étranger lors de descentes dans des lieux de prostitution sous couvert d’activité commerciale de type « soins corporels ».

« 12 suspects ont été interpellés dans la circonscription administrative de Draria, suite à de vastes opérations de police suivies de l’exécution de 15 mandats de perquisition pour l’élimination des bandes de quartier, foyers de criminalité et lieux de débauche », selon la même source.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus