Réforme décisive pour les documents d’état civil : «Les sans-papiers» libérés d’une énorme contrainte

0
1359

Par Massinissa Mansour

La machine a été mise en branle pour régler de façon définitive l’épineux problème de délivrance de documents d’état civil et le renouvellement des passeports aux Algériens établis à l’étranger de façon irrégulière. La démarche vient en réponse aux instructions du président de la République, Abdelmadjid Tebboune qui, lors d’une entrevue avec la presse nationale samedi, a soulevé cette question en affirmant que le problème sera définitivement réglé dans les deux mois.

A cette fin, un projet de loi a été présenté, hier mercredi, à l’occasion de la réunion du gouvernement présidée par le Premier ministre, Nadir Larbaoui. Ce texte vise à améliorer le service public au bénéfice des nationaux ainsi que des membres de la diaspora algérienne, en particulier en consolidant le cadre juridique relatif à la numérisation de l’état civil. Son objectif est donc de simplifier l’obtention de documents d’état civil via des plateformes numériques, ce qui permettra aux Algériens établis à l’étranger de manière régulière et irrégulière de se défaire d’un fardeau conséquent.

Cette importante décision a été prise dans ce contexte précis dans le but de permettre une participation pleine et entière des membres de la communauté algérienne résidant à l’étranger au rendez-vous électoral majeur. C’est pourquoi le président de la République a émis des directives afin que cette question soit résolue dans un délai ne pouvant excéder deux mois. «J’ai pris l’engagement avec les parties responsables de résoudre le problème de la délivrance de documents d’état civil aux Algériens établis à l’étranger de manière irrégulière, et je prévois que ce dossier sera définitivement clos d’ici deux mois», a-t-il évalué.

Dans cette optique, le président de la République a affirmé que la régularisation concernera pratiquement l’ensemble des individus, à quelques cas spécifiques près. «Nous nous assurerons que chacun règle sa situation, à l’exception, bien entendu, des situations où le ressortissant est confronté à des problèmes judiciaires ou est impliqué dans des activités portant atteinte à la sécurité», a-t-il précisé. De plus, il a été souligné que des directives en ce sens ont été transmises aux représentations diplomatiques permanentes de l’Algérie à l’étranger, ainsi qu’aux services du ministère de l’Intérieur afin que la question, sous tous ses angles, soit prise en charge et que le problème soit résolu dans les délais impartis.

Il est à souligner que le gouvernement a agi promptement, en mettant en œuvre les mesures nécessaires pour concrétiser les engagements du président de la République. Cela s’est notamment traduit par l’élaboration du cadre juridique nécessaire pour accélérer le processus de numérisation et rendre opérationnelles les plateformes numériques prévues afin de faciliter l’obtention des documents officiels. Cette mesure sera assurément bien accueillie par les membres de la communauté algérienne à l’étranger, qui ont souvent fait état des difficultés rencontrées dans leur quête de documents d’état civil.

M.M