L'Algérie Aujourd'hui
A la Une Dernières infos

Répression sioniste contre les Palestiniens : L’Algérie met en branle son appareil diplomatique

/L’Algérie mobilise son appareil diplomatique pour voler au secours des Palestiniens d’Al Qods et des lieux saints de l’islam d’Al Aqsa, suite à l’escalade de la répression et à l’accroissement du nombre des victimes palestiniennes.

Lundi, le président Tebboune a lancé un appel au secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres et à la communauté internationale pour faire cesser l’agression, et assurer la sécurité des Palestiniens. Le sujet était aussi à l’ordre du jour de l’entretien téléphonique qu’il a eu avec le président russe Vladimir Poutine et enfin lors de l’audience qu’il a accordée à l’ambassadeur d’Arabie saoudite en Algérie. C’était le tour hier du ministre des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l’étranger Ramtane Lamamra d’aborder le sujet lors d’entretiens téléphoniques avec nombre de ses homologues de pays arabes, appelant à cette occasion à « une réaction prompte et adéquate de la communauté internationale face à l’escalade de la répression (sioniste) et à l’accroissement du nombre des victimes palestiniennes ».  « Dans le cadre des efforts de l’Algérie visant à assurer une protection internationale en faveur de la population palestinienne civile à Al Qods et à mettre fin à la répression des forces d’occupation, M. Lamamra a eu des consultations avec plusieurs de ses homologues des pays arabes, dont notamment le Palestinien Riyad Al-Malki, le Jordanien Ayman Safadi, le Tunisien Othman Jerandi, ainsi qu’avec le secrétaire général de la Ligue des Etats arabes Ahmed Abul-Gheit », indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger. Par ces communications téléphoniques, « le chef de la diplomatie algérienne a mis en évidence l’urgence d’une réaction prompte et adéquate de la communauté internationale face à l’escalade de la répression et à l’accroissement du nombre des victimes palestiniennes », ajoute le texte.  Ces consultations, qui s’inscrivent dans l’objectif de la lettre adressée, lundi, par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, au secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, ont porté également sur « l’examen des possibilités de stimulation des mécanismes de l’action arabe commune pour s’acquitter du devoir de solidarité envers le peuple palestinien et de contribuer à la création d’une dynamique propice à l’échelle internationale favorisant la relance du processus devant assurer un règlement juste et définitif de la question palestinienne conformément à la légalité internationale », conclut la même source.

A. R.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus