L'Algérie Aujourd'hui
A la Une Dernières infos

Sahara Occidental : Borrell prend ses distances vis-à-vis de Sanchez

/Le commissaire européen à la politique étrangère, Josep Borrell Fontelles, a réaffirmé le soutien continu de l’Union européenne aux efforts des Nations unies pour parvenir à une solution pacifique au conflit du Sahara occidental, en réitérant son soutien aux efforts de l’envoyé spécial de l’ONU au Sahara Occidental, Staffan de Mistura.

Dans une réponse à une lettre des députés du Parlement européen concernant le Sahara Occidental, datée du 29 avril dernier, Josep Borrell a indiqué que «l’Union européenne continue de soutenir fidèlement les efforts des Nations unies pour trouver un règlement pacifique à ce conflit, conformément à la résolution 2602 (2021) du Conseil de sécurité des Nations unies». Le commissaire européen a déclaré, dans ce contexte que «tous les États membres de l’UE partagent leur ferme attachement au caractère central du processus politique dirigé par les Nations unies, à travailler dans le cadre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, et de s’efforcer d’obtenir un résultat final convenu d’un commun accord par les parties». Il a ajouté dans sa lettre adressée le 29 avril dernier à tous les députés du Parlement européen, cosignataires de la lettre sur les déclarations récentes concernant le Sahara Occidental : «À cet effet, j’ai publiquement et à plusieurs reprises encouragé la reprise des discussions menées par l’ONU sous la direction de l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, Staffan de Mistura, qui bénéficie du plein soutien de l’Union européenne dans la recherche d’une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable.» Et de souligner : «En cette période de tensions mondiales accrues, je pense qu’il est crucial de redoubler d’efforts pour parvenir à un règlement pacifique de ce conflit prolongé. À cette fin, l’Union européenne continuera d’encourager les parties à s’engager dans le processus politique de manière sérieuse et respectueuse». Josep Borrell a conclu en assurant de son «engagement sans équivoque à coopérer avec l’ONU dans la recherche d’une solution pacifique à la question du Sahara Occidental».

Lever l’ambigüité

La déclaration du commissaire européen aux affaires étrangères, Josep Borrell se veut une réponse cinglante aux déclarations du Premier ministre espagnol Pedro Sanchez, qui a annoncé le soutien de son pays à la proposition marocaine d’autonomie au Sahara Occidental. Elle vient en quelque sorte lever l’ambigüité sur la position de l’UE après la déclaration exprimée par la porte-parole de l’UE pour les affaires étrangères Nabila Massrali qui avait estimé que la décision surprise du gouvernement de Pedro Sanchez serait «bénéfique» aux relations de l’UE avec le Maroc, en précisant que la question du statut territorial devait être résolue par la voie des Nations unies. La position exprimée par Josep Borrell va de pair avec celle du commissaire européen à la gestion des crises, Janez Lenarcic, qui a reconnu pour la première fois le retour des hostilités au Sahara occidental, entre les forces d’occupation marocaines et le Front Polisario, contribuant ainsi à lever le voile, un tant soit peu, au sujet d’un conflit sur lequel pèse un black-out imposé par le Maroc et certains médias européens.

Moscou en faveur de la décolonisation

La position de l’UE s’imbrique aussi sur celle de Moscou qui a, elle aussi, réitéré sa position en faveur de la décolonisation au Sahara occidental, à quelques jours de la réunion de réévaluation du dossier par le Conseil de sécurité de l’ONU, alors que le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Vershinine, a reçu l’ambassadeur du Maroc à Moscou, avec lequel il a évoqué le «règlement du conflit au Sahara Occidental», indiquant que «le problème du Sahara Occidental ne peut être résolu que par des moyens politiques».

A. R.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez refuser si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus